créer un compte

LE SAFRAN EN PROVENCE

Le mot safran vient du latin médiéval SAFRANUM.

La culture du safran fut exploitée par plusieurs communes en Provence entre le XVéme siècle et le XVIIéme siècle. Les safranières étaient particulièrement cultivées sur des plaines en hauteur, et sur les restanques que nous pouvons encore distinguer aujourd’hui.

Cette plante fait partie de la famille des IRIDEES. Il existe deux qualités de safran : Le safran bâtard, et le safran de Provence. Ces bulbes demandent une terre légère et douce, nettoyée de pierrailles. Un apport de fumure abondant doit être enfoui un an avant dans le sol.

La récolte commençait au temps des vendanges ; On enlevait, en les pinçant avec l’ongle, les fleurs, au fur et à mesure qu’elles commençaient à s’épanouir. Ensuite, on les acheminait au logis où l’on s’éparait des pétales, les stigmates qui sont la seule partie employée, puis, on réduisait en poudre, prête à l’emploi.