créer un compte

Les chemins de l’Histoire

Le chemin des Estrechets, mot provençal qui veut dire serré, étroit ; depuis le moyen-âge et bien avant, ce chemin était emprunté pour rejoindre la Durance, voie de communication naturelle vers le nord et le sud-ouest. Sur le chemin des Estréchets à 200m. de l’oratoire en montant à gauche un autre chemin venant du sud aujourd’hui abandonné s’appelle chemin de Mirat. Il croisait le chemin des Estréchets pour s’élever vers la colline St Marc.

Jusqu’à la fin du XIVé siècle il existait un village à cet endroit du nom de Amirat, Il comptait au XIIIé siècle une population d’ environ 160 habitants, en 1349, il sera dépeuplé une première fois par la peste, et puis repeuplé vers 1365 pour ensuite être incendié par Raymond de Turenne, mercenaire faisant partie des bandes armées où se mêlent Comtes et seigneurs, qui pillent et rançonnent la Basse-Provence et au-delà de notre région pendant plus d’une dizaine d’années ; ainsi s’ amorcera la fin définitive de villages et hameaux (1). Les quelques rescapés d’ Amirat demanderont refuge à Rians à l’ intérieur de sa forteresse.

Le chemin des Estréchets serpente et descend jusqu’ au Vallon de Simiane là, au point le plus bas il enjambe un pont (2) (aujourd’hui disparu) pour passer le ruisseau du Vallat. Ensuite, il remonte vers Rouvière-Plane (3) cet immense plateau comptait plusieurs habitats datés pour la plupart du XVIIème siècle et XVIIIème siècle, surtout des bergeries (4). La descente s’effectue par le vallon des Estrechons pour aboutir dans la vallée de L’Abéou, autrefois appelée vallée du Réal où Rial (5).Là à nouveau le chemin enjambe un pont dénommé jadis Pont de Amirat ; nous somme ici sur l’ancien terroir nommé alors Anémis où Némis. A la même époque qu’Amirat il y avait ici sur la colline San peyre (6) un castrum, un village et son église. De là, on y rejoignait la Durance.



(1) : la fin du XIVème siècle marque un tournant dans l’histoire de la Provence, entre d’une part la soumission de certains seigneurs et la rébellion d’autres, face à la royauté grandissante. La Provence sera annexée à la France en 1485.

(2) : Ce pont probablement du XVIIème siècle a été détruit vers les années 1980 (3) : Rouvière vient du provençal rouvièro qui veut dire chênaie.

(4) : Au sud sur l’arête de Rouvière-Plane plusieurs fours à chaux gallo-romain ont été découverts, preuve d’une occupation de ces lieux fort ancienne .

(5) : L’ Abéou est le ruisseau qui prend sa source dans la vallée de Valaves et au-delà vers Esparron, pour se jeter dans la Durance .

(6) :Sur la carte IGN cette colline porte toujours le nom de San peyre, des restes de fortification y sont toujours visibles.